À l’aube de la nuit, sur les dures rives de ce pays
où nul ne rêve ni se souvient


Les vents transportent le temps qui vient
À nos oreilles engourdies

Marée noire et tempêtes révoltées
Sur les plages érodées que les histoires entraînent
Car les eaux viennent
— et il faudra perdre pied




Sous l’océan nuit noire
Et le vent et la nuit nous portent une autre histoire
De vagues désaccord en vagues désaccordées
Depuis ces rives érodées dont nous allons sombrer







Nos voix éraillées parlent d’un temps enraillé
Face à la sombre amertume
Face à l’amère mer des âmes
Et nos tendons coupés






Arraché des côtes dont le sable fut pillé
Ce sol de nos présences asséchées
Où glissent nos mémoires (fantômes)

[...]


Sous l’océan nuit noire, film, son, 9min, 2020