“Nous venons vous parler de ces histoires, ces histoires-nation,
ces histoires-pays, ces histoires-monde.
Ces récits que nous portons sur nos corps-barques,
en chair-mot-de-passe,
pour avoir dit-on
navigué sur les eaux de ces mondes oubliés.

Ces mondes-archique, ces mondes-nuit, ces mondes-squelette où nous vivons.

Voyageant dans les intérieurs, interstellaires, interstices de mots-fantômes
nos chants, portent en eux ces milliers d'étoiles ou l’on trouve des milliers de pays.

Nous cherchons nos couleurs, oubliées depuis.

Griot cherche dans la nuit, bientôt le jour se lève.”


Josèfa Ntjam, Le Griot du Futur

Film, 25 min, production en cours résalisé avec Josèfa Ntjam et Bocar Niang

 

Le Griot du Futur   est une fable mettant en scène un griot qui, répondant à l’appel de quatre conteuses, traverse les terres et les temps à la rencontre de figures symboliques. Il entreprends à leurs demande un voyage sur la mer de l’Histoire, depuis une frêle embarcation composé des rebuts qu’elle a rejetée. C’est sur ce radeau qu’il part à la rencontre du récit de l’arrivée des premiers bateaux colons sur les rivages et qu’il s’enfonce dans les eaux sombres de la grande nuit. L’eau est le médium qui permet ce voyage. Dans cette quête, il rencontre les fantômes de tirailleurs sénégalais et leurs prête sa voix, afin de les sortir de l’oubli pour leur parler du monde d’aujourd’hui. Il entreprend ensuite un voyage initiatique, mental et poétique dans le futur au cours duquel il retrouvera les conteuses/siffleuses (celles qui racontent et avertissent), figure d’une lutte féminine, d’une histoire que se joue dans des corps que l’on entend parfois pas assez, qui reprennent le récit du griot.







[murmure]
“nos corps en forme de goute”

“C’est au creux des mains de ces êtres endormi, aux creux de ces visages masqués par les songes, que sommeil les rives oubliées de “ce-pays”.

L’errance fut longue pour parvenir à demain, agrippés aux fragments d’un navir devenu trop lourd, trop long, trop grand nous avons dérivé des temps incertains depuis la disparition de ce rivage.

Ce rivage frappé de nos mots, confisqué de nos mains de cuivre, de fer, de silice et de zinc. Ce rivage irradié des salives acides qui se déversent des bouches vociférant leur pouvoir.

L’autre rive de ce fleuve restée sans voix s’est dissout. L’horizon s’est égaré dans les eaux. Les fantômes ont été laissé au brouillard; et le fleuve s’est transformé en mer. Sans la lueur des étoiles, au coeur de cette grande de nuit, la perte fut immense.

En ce jour pourtant la voix des eaux chante l’éveil d’un monde caché des yeux ouverts ou fermés. Nous y sommes maintenant, assis sur le sol de demain ou nous dormions hier.

Arrivés dans ce-pays, convergences de temps passés, présents, et futurs. Les voix que nous avons entendu continuent de porter ces récits.

écoutez patiemment les orgues des villes, villages et terres, polyphonie complexe de nos temps abstraits . Passé de bouches en bouches, ces récits naviguent sur les fleuves d'histoires qu'il reste à raconter.
La houle nous berce, abandonnant nos esprits sur ce radeau. nous nous perdons maintenant vers l'horizon tendu par les mots, tentant de comprendre la lutte qui se joue.

Le vent nous transmet les messages des mami Wata

“ avancez, avancez, racontez”

Leurs corps sont maintenant transformés en coquillages.

Le chant des siffleuses les réveille, après avoir parcouru ce monde abyssal gorgé d'eau, une rive apparaît.

Là, surplombant le ciel étoilé, l'histoire a changé de bouche depuis ces années de sommeil.

L'eau leur donna la vie et la mort, la vie et demie les porte maintenant. 

Cette eau nous porte.


Laissez nous vous porter.

Nous faisons voyager les mots par nos corps-fleuves, nos corps-Ogoué, corps-Ségon, nos corps-Noun.

Nous vous avons conté par interlude, les mots des pouvoirs barbares et nous chantons ici les mots qui vous éveil. Nos chants vibrent sous vos pieds, s’élèvent par vos corps.


Ils portent en eux des milliers d'étoiles, qui ont en elles des milliers de pays.”




Nicolas Pirus et Josèfa Ntjam, Le griot du Futur




Marker